Skip to main content

1 chanson, 1 histoire : Asec Kotoko

ASEC KOTOKO_BAABLa musique ivoirienne regorge de hits que l’on ne se lasse pas d’écouter. L’un d’eux est Asec Kotoko des « Poussins Chocs », l’ancien groupe du célèbre duo Yodé et Siro. Cependant sous son air dansant et rythmé, cette chanson raconte l’histoire de l’un des plus grands drames du football africain. En ce mois de CAN, Marie-Noëlle du blog Candy Côte d’Ivoire la décrypte pour vous. La prochaine fois, c’est sûr, vous l’écouterez différemment !

Dans cette chanson, sortie en 1994, Petit Yodé et son groupe relatent l’histoire de la rivalité entre Ivoiriens et Ghanéens et les évènements tragiques qui ont suivi l’élimination de l’Asante Kotoko par l’ASEC Abidjan en Coupe d’Afrique des Clubs Champions, aujourd’hui Ligue des Champions, en 1993.

Le 16 octobre 1993, au Félicia (stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan), l’ASEC dispute le match aller de ½ finale face à l’Asante Kotoko, l’un des plus grands clubs ghanéens. L’équipe ivoirienne s’impose sur le score de 3-1. Le match retour se joue au Ghana le 31 octobre 1993. C’est à ce moment-là que la compétition prend un tournant inattendu et que la situation dégénère : les deux équipes s’affrontent au Kumassi Sports Stadium dans la ville de Kumassi au Ghana, les Ghanéens remportent le match 2-1 et le drame se produit.

À l’issue du match, les supporters ivoiriens venus en car depuis la Côte d’Ivoire ainsi que les dirigeants et les joueurs deAsec_Mimosas_BAAB l’ASEC Mimosas sont agressés et violentés par les supporters ghanéens. Un accueil musclé qui conduira à un bilan lourd comptant de nombreux blessés graves et des personnes décédées. Ces faits nous sont alors racontés par Yodé : « Match retour, chez eux au Ghana ; On a joué ballon ; ASEC gagné ; Kotoko est fâché ; Ils nous ont propro ; Ils nous ont cognés ; Ils nous ont bottés… ».

À Abidjan, les représailles ne se font pas attendre : les Ivoiriens attaquent à leur tour les ressortissants ghanéens vivant sur place. « Arrivé à Abidjan ; Règlement de compte ; On a mouta ghanéens ; Jeux de jambes, coups de tête, jeux de zieux, jeux de mollets, jeux de tibias, même jeux de dos ; On les a frappés ; On les a cognés ; On les a bottés… » Chantera Yodé.

Le match de Kumassi s’est transformé en drame du football africain. Dans l’histoire du football ivoirien, jamais un tel évènement ne s’était produit auparavant. Les choses rentreront ensuite progressivement dans l’ordre, notamment grâce à un discours de Roger Ouegnin, le président du conseil d’administration de l’ASEC Mimosas adressé à la population ivoirienne lors de son passage à la Télévision Nationale. Pourtant, après ces malheureux évènements, la Confédération Africaine de Football, (CAF) suspendra l’ASEC Mimosas et l’Asante Kotoko pour 2 ans.

Asec Mimosas_BAABAujourd’hui encore, 29 ans après les faits, la chanson Asec Kotoko reste l’un des plus grands classiques de la musique ivoirienne. Le groupe zouglou « Les Poussins chocs » se séparera à la suite du décès de l’un d’entre eux, Fifi Django. Les 2 chanteurs Yodé et Siro formeront un duo devenu célèbre dans les années 2000 avec des chansons à textes comiques parlant de la situation économique et politique du pays ainsi que les problèmes du quotidien des Ivoiriens. L’ASEC Mimosas et l’Asante Kotoko quant à eux, demeurent d’illustres clubs pour le football africain.

Ig : candyciv, Fb : Candy Côte D’Ivoire, web : candycotedivoire.over-blog.com

Par Candy Côte d’Ivoire

Publié en février 2022