Et de 8 pour le festival de danse Afrik Urbanarts ! Il se tiendra du 09 au 11 juillet 2021 dans les rues d’Abidjan sous la thématique : « Ne suis-je pas une femme ? ». Une édition à la fois festive, engagée et multiculturelle organisée par la compagnie Les Pieds dans la mare en partenariat avec la Fédération ivoirienne de danse, qui mettra en lumière et en mouvement de grands noms de la chorégraphie féminine et notamment africaine. 

« Ne suis-je pas une femme ? », le thème de cette 8ème édition du festival, est un hommage au discours de Sojourner Truph, prononcé à la convention des femmes à Akron, dans l’Ohio, le 29 mai 1851, dans lequel elle interpellait les uns et les autres sur les oppressions de classe, de race et de sexe subies par les femmes noires. « Et ne suis-je pas une femme ? Regardez-moi ! Regardez mon bras ! J’ai labouré, planté et rempli des granges, et aucun homme ne pouvait me devancer ! Et ne suis-je pas une femme ? ».

À l’ère de la reconnaissance des droits des minorités et des genres, il est plus que jamais important pour Jenny Mezile, chorégraphe franco-haïtienne, ivoirienne de cœur et créatrice d’Afrik Urbanarts, de valoriser le talent des femmes artistes africaines dans le domaine de la danse et de la chorégraphie.

À travers ce festival, elle souhaite également promouvoir leur place sur les grandes scènes internationales et « bousculer » les décideurs et autres bailleurs de fonds sur la nécessité d’investir dans un pan de notre culture traditionnelle, moderne et urbaine qui le mérite. Afrik Urbanarts vise aussi à montrer aux jeunes générations que la danse est porteuse d’avenir et favorise l’émancipation personnelle et sociale.

Cette année, Afrik Urbanarts accueillera des compagnies de danse en provenance du Togo, de France, des États-Unis, du Bénin, de Suisse, d’Haïti, de Guadeloupe et de Côte d’Ivoire. Elles investiront les rues de la ville et autres lieux de représentations pour des spectacles, battles de danse urbaine, ateliers de formation et projections de films. Sont également annoncés, des invités de prestige tels que la franco-américaine Wanjiru Kamuyu, grande figure mondiale de la danse, Georges Momboye, chorégraphe international et directeur du ballet national de Côte d’Ivoire, Bruce Ykanji, l’initiateur de la plus grande battle de France « Juste Debout », les compagnies Zondo de Lomé, Hèrè-Ba, Yé-Fihmoa, Aninka ou Dumalé de Côte d’Ivoire et la compagnie béninoise Walô.

Enfin, grande innovation 2021 : le « Zaouli Danse Awards » qui récompensera les meilleurs danseurs ivoiriens et internationaux. Un hommage à la diversité culturelle de la Côte d’Ivoire dont se fait l’écho la centaine de danses traditionnelles issue de plus de 60 ethnies.

Par Yannick Effoumy

Demandez le programme !

Le 09 juillet 2021 à l’Institut Français :

Spectacles de 18h à 19h (jeune public) et de 20h à 21h, 5 000 FCFA la séance.

Battle de danse, 21h30, gratuit

Le 10 juillet 2021 au Goethe Institut :

Spectacles de 18h à 19h et de 19h30 à 20h30, 5 000 FCFA la séance.

Finale de la Battle de danse, 21h, gratuit

Le 11 juillet 2021:  

Spectacles de rue à Abobo, Bassam Carrefour

Jeunesse et Yopougon, gratuit

Billets en vente à l’Institut français, au Goethe Institut, à La Fabrique Culturelle et au Dycoco.

Contact :  07 07 28 22 82 / 07 79 24 35 84

Publié en Juillet 2021