Hé oui : la fameuse île qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux cet été existe bel et bien. Remarquable projet technique et écologique, elle est aussi depuis peu un concept touristique en rodage. Pour l’heure encore une version améliorée de la «maison sur l’eau» d’Éric Becker, elle comptera bientôt un 3ème bungalow et une piscine pour enfants, et proposera des activités nautiques (jet-ski, pédalo, balades lagunaires). En attendant, l’endroit vaut vraiment le détour, que ce soit pour un «sunset drink», une visite guidée ou une nuit à la belle étoile. Installé en Côte d’Ivoire depuis 2012, Éric Becker a abandonné une carrière d’informaticien pour se consacrer à son projet personnel, une île autonome constituée de plusieurs types de flotteurs améliorés au fil du temps. Autodidacte ingénieux et bricoleur, il a étudié tous les documents possibles et imaginables traitant de la flottabilité. Au terme de 6 ans de travaux, le résultat tient de la prouesse technologique : une dizaine de structures en matériaux naturels reposant sur des caissons remplis de quelque 700 000 bouteilles et autres déchets plastiques récoltés dans la lagune Ébrié. Les fondations sont complétées par un socle de béton léger constitué de sable et de cartons d’emballage recyclés qui confère à l’ensemble flottaison et stabilité, le tout relié au sol par un système d’ancrages évitant que l’île dérive, même si certaines structures, comme les bungalows, sont déplaçables au besoin. L’Île flottante vit en quasi autonomie : l’électricité est fournie par des panneaux solaires installés sur les toits, et un groupe électrogène assure le relai en cas de carence. Côté jardin, on opte pour la permaculture, puisque les déchets végétaux des plantes cultivées et cuisinées sur place (citron, oignon, piment, citronnelle, mangue, papaye, passion…) sont utilisés pour fabriquer du compost et enrichir la terre. Éloge de la simplicité Pas de luxe, rien que du roots : ici on est chez Robinson Crusoé, pas chez les Kardashian. Le complexe dispose de 2 bungalows (Koh Lanta et Koh Tao), 2 piscines flottantes (dont une privative) constituées de bâches tendues dans la lagune, un pool house en cours d’aménagement, des tablées et coins-salon lovés entre verdure et sable, un petit (Zanzi)bar et un magnifique deck circulaire surmonté d’un pont offrant une superbe vue panoramique sur les environs. Dans l’assiette, les courses du jour (poulet à la moutarde, poisson en papillote, plats spéciaux à la demande) et bientôt une petite carte proposant braisés, salades géantes jus naturels maison… Ni eau chaude ni télé. En mode déconnexion totale, on peut même dormir à la belle étoile, sur le petit balcon-mezzanine du bungalow Koh Lanta, idéal pour les amoureux et les familles. L’île, régulièrement visitée par les hérons, les nuées d’oiseaux et les pêcheurs, se balance parfois délicatement sous la caresse du vent, au passage des bateaux ou au gré du courant créé par les bancs de poissons, ce qui renforce le caractère surréaliste de cette escale hors du temps, à quelques encablures à peine de la bouillonnante Zone 4. Chambres : 50 000 FCFA / 2 personnes (petit déjeuner inclus).Réserver 24h à l’avance.

Accès : Biétry village, Petit-Bassam Forfaits : de 5 000 à 15 000 FCFA Privatisation à partir de 500 000 FCFA pour 30 personnes max.

E. Vermeil

Facebook: Ile Flottante

Tel: 07 49 12 10 73

Publié en novembre 2018