Ce mois-ci BAAB vous emmène au cœur du pays baoulé, direction Bouaké, la capitale du centre. Ce carrefour économique à la croisée des grands axes routiers est un lieu privilégié d’échange, un immense marché à ciel ouvert, grouillant et animé. On dit d’ailleurs que l’on trouve de tout à Bouaké! Mais c’est aussi une cité tragiquement chargée d’histoire. Une ville meurtrie par des années de crise qui se reconstruit pas à pas. Ici donc, pas de site touristique mais le charme et l’authenticité d’une ville de province. L’hôtel “Mon Afrik”, une belle découverte… L’arrivée à l’hôtel “Mon Afrik” ressemble un peu à un jeu de piste : des panneaux noir et blanc fléchant le parcours jusqu’à l’hôtel, vous conduisent à l’écart de la ville, dans le quartier résidentiel Kennedy. Là, caché derrière de hauts murs ocres, l’hôtel Mon Afrik réserve aux visiteurs une belle surprise : un jardin luxuriant parsemé de bâtiments aux couleurs chaudes, un écrin de verdure et de calme, propice au repos et à la détente. Le paradis n’est pas loin…. Des arbres magnifiques, des orchidées, des volières, une belle piscine et une terrasse où il fait bon partager un repas ou siroter un verre. Et puis… au détour d’une allée, Caroline, Princesse ou Kuoata : les mascottes de la maison, une grosse tortue et deux biches qui déambulent avec nonchalance dans la propriété et ne manqueront pas de poser avec vous pour l’incontournable photo souvenir! Les couleurs de l’Afrique… L’hôtel a été voulu simple, accueillant et confortable par la propriétaire, Catherine Delon. Pari gagné! Dans tous les espaces de l’hôtel, la décoration s’articule autour des sensations d’Afrique : camaïeu d’ocres et de rouges, toiles de Korhogo, meubles baoulés et poteries de Tanou… Une belle harmonie de couleurs et de matières dans laquelle on se sent tout de suite bien. A l’origine, à l’emplacement de l’hôtel se dressait une écurie d’une trentaine de chevaux. Aujourd’hui, les boxes ont été reconvertis en chambres coquettes et spacieuses portant encore les noms des anciens pensionnaires de la maison. Fort de son succès, l’hôtel s’est récemment agrandi d’un village de cases. “Mon Afrik” c’est aussi, un restaurant climatisé “Le Trou gascon” et un resto snack proposant une cuisine d’inspiration française. A quelques kilomètres de là… Ne manquez pas le village de potiers de Tanou Sakassou et demandez Julien, maître-potier de son état. Il vous parlera de son art, du processus de fabrication ancestral de ces poteries noires classées au patrimoine culturel de Côte d’Ivoire. Des cuissons dans le four du village, du fumage au son de riz et du trempage dans la décoction de bois Séa… autant d’étapes de fabrication qui rendent ses poteries baoulées uniques. Pots à kedjenou, canaris, vases du chef, jarres et autres vaisselles : du traditionnel mais aussi beaucoup de pièces aux tendances contemporaines décorées de motifs géométriques inspirés des croyances et rites baoulés. Julien vous expliquera tout … car c’est un passionné, amoureux de son métier et fier de ses origines.

Hôtel Mon Afrik | Baab

Tel: 01 01 40 40 / 07 08 89 91 00/ www.hotel-mon-afrik-bouake.com

Publié en mai 2015

Retrouvez les bonnes adresses citées dans cet article :