Tout d’un coup elles apparaissent à l’horizon, les 18 montagnes. On dirait qu’elles se sont posées là pour dormir, telles de grosses bêtes enchantées. La région de Man est unique en Côte d’Ivoire par son relief montagneux. La route pour Man est rocheuse. Toute personne qui a déjà essayé d’organiser un voyage à Man, le sait : le premier obstacle pour s’y rendre est incontestablement l’appréhension. Le deuxième, c’est la route. Elle est longue – 8 heures environ depuis Abidjan en passant par Yamoussoukro – et pas toujours dans un état irréprochable. Mais pour ceux qui hésiteraient à faire demi-tour : Man, “la ville aux 18 montagnes”, 6ème ville de Côte d’Ivoire, chef lieu de la région du Tonkoui, cet ancien haut lieu du tourisme ivoirien, vaut largement le détour et accueillera les visiteurs téméraires les bras ouverts. Envie de nature… Mention spéciale pour les amoureux de la nature et des randonnées

Petites sorties ou grandes randonnées, la région de Man en offre pour tous les goûts. Ici, c’est la couleur verte qui domine : cultures vivrières, plantations et forêts à la végétation dense. Une nature généreuse et une atmosphère très particulière liée au relief et à l’humidité : brumes matinales, brouillards accrochés à la montagne ou nuages coincés à flanc de rochers… Un tout autre visage de la Côte d’Ivoire. Pour organiser votre sortie, n’hésitez pas à vous octroyer les services d’un guide local. Nous vous recommandons Moïse (07 07 54 40 78) ou Célestin (07 57 19 06 43). En famille : les cascades naturelles, havre de paix en plein milieu de la forêt à une dizaine de minutes seulement de la ville sur la route du Mont Tonkoui. On y trouve, en plus de la cascade, une reconstruction du fameux pont de lianes. Il enjambe les eaux du fleuve Cavally. Selon la légende, il serait construit en une nuit avec l’aide d’un génie et en suivant un rituel sacré. Sa traversée se fait pieds nus et a valeur de rite d’initiation! L’après-midi, il peut arriver que les singes, animaux sacrés des Yacouba, se joignent aux visiteurs pour profiter de la fraicheur de l’endroit. Pour les grands sportifs : l’ascension de la très caractéristique Dent de Man (881 m), devenue le symbole de la ville. Ce pic dénudé par l’érosion est reconnaissable par sa forme bien particulière. Il faut prévoir une randonnée d’une demi-journée en pleine nature avec quelques fortes montées sur la fin. Sur la descente, il est possible de faire un détour par la petite cascade de la Dent (accessible aussi directement en une balade d’une heure). Pour les plus fainéants : le Mont Tonkoui (1 293 m) qui signifie « la montagne haute » en langue locale, est accessible en voiture. Surplombant la ville, il offre une vue panoramique jusqu’au Liberia et en Guinée par ciel dégagé. … Ou de culture
La culture locale est très riche. Les Yacoubas, ethnie originaire de la région, sont très attachés aux traditions. Leurs rites et cultes, ainsi que l’artisanat local, étaient autrefois parmi les attractions principales pour les touristes. Des associations, telle que la Mutuelle de Développement du Village de Déoulé (05 05 73 39 87 / 07 07 39 03 95), ambitionnent de redonner de l’élan au tourisme culturel en organisant des festivals des masques ouverts aux visiteurs.

Et pour dormir : L’Hôtel Les Cascades, ( Tel: 27 33 79 21 77 / 07 49 65 12 02 / 05 44 83 01 01) situé tout au bout de la grande rue du marché, offre une vue imprenable sur la ville de Man et les montagnes qui l’entourent. La grande terrasse invite à la détente entre deux balades – très animée en journée, elle est plus calme une fois que sa piscine s’est vidée de la jeunesse locale qui y accourt les week-ends. Le petit déjeuner copieux permet de prendre des forces avant les randonnées.

Tarifs : 50 chambres climatisées de 20 000 à 60 000 FCFA, petit-déjeuner : 2 000 FCFA.

Une nuit au village… Si l’expérience vous tente, votre guide pourra vous organiser une nuit “au village” : Accueil chez l’habitant et hébergement dans une case…

JJM

Publié en juin 2015