Le Parc National du Banco

Après la forêt de la ville de Rio au Brésil, le Banco à Abidjan est la seule forêt dans le monde qui possède encore une partie primaire en pleine ville. Le Banco, qui est l’un des huit parcs nationaux de Côte d’Ivoire, a mauvaise réputation. On dit de lui qu’il est mal fréquenté alors qu’il est sécurisé et gardé par les agents de l’OIPR. Accompagné par un guide ou seul, vous pouvez y faire de la marche, du jogging ou du vélo et visiter l’écomusée ou l’arboretum où sont conservées plusieurs essences en voie de disparition. Si vous avez de la chance, vous croiserez peut-être des chimpanzés et des singes. Mais il y a aussi d’autres animaux tels que des oiseaux, des biches et des reptiles. Il y a même des silures dont la taille peut atteindre 2 m !

En parlant de la faune, accompagnés du ministre des Eaux et Forêts de Côte d’Ivoire, Alain Richard Donwahi, et de mon ami Cédric Pola, nous avons relâché un touraco, oiseau présent sur le billet de 10 000 FCFA. Le ministre a aussi participé à une balade à vélo avec Andy Costa, le roi du deux-roues et défenseur du transport vert à Abidjan.

Pour finir, rappelons que la forêt du Banco est le poumon vert d’Abidjan, mais également une réserve d’eau pour la ville puisqu’elle l’alimente à 40 %. Des raisons pour lesquelles il ne faut pas couper un seul arbre !

Le droit d’entrée est de 1 000 FCFA pour les nationaux et les ressortissants de la sous-région, et 5 000 FCFA pour les autres.

Nader Fakhry

Face : Nader Fakhry

Insta : fakhry_nader

Site : naderfakhry.com