Redécouvrir Yamoussoukro

Lovée dans un cocon de douceur provinciale, Yam oppose au tumulte de la souveraine Babi le flegme séduisant d’une noble régente. Première capitale du pays, cette paisible agglomération, village natal du Vieux transformé en Brasilia des savanes et consacré ville de la paix, exerce un charme puissant sur le visiteur. Bien qu’on l’assimile souvent à une Belle endormie, elle ne manque ni d’attraits ni de surprises pour qui sait la vivre entre les lignes.

Redécouvrir Yamoussoukro-1-BAAB

Y séjourner :

Les incontournables

  1. La Basilique Notre-Dame de la Paix

Construite en un temps record (1986- 1989) sous la direction de Pierre Fakhoury et Patrick d’Hauthuille, la Basilique est le plus haut édifice du monde de la chrétienté. Elle a été consacrée par le pape Jean-Paul II en septembre 1990.

Redécouvrir Yamoussoukro-2-BAAB

  1. La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la Paix

Construite entre 1977 et 1987 et inaugurée en 1997, la Fondation FHB se dresse au bout d’une vaste esplanade. Son intérieur, richement décoré, alterne entre parterres de marbre fin et essences de bois rare.

Redécouvrir Yamoussoukro-3-BAAB

  1. La Grande mosquée de la Paix

Toute en élégance avec ses carreaux de faïence importés du Maroc, ses minarets carrés et son revêtement ouvragé, elle s’élève fièrement face à la Basilique.

Redécouvrir Yamoussoukro-4-BAAB

  1. Le Palais présidentiel et ses crocodiles

Le Palais renferme le caveau de la famille Houphouët. Il est séparé de la ville par 3 lacs artificiels, un mur de 22 km et des douves hébergeant 200 crocodiles du Nil nourris chaque soir selon un rituel inchangé.

Redécouvrir Yamoussoukro-5-BAAB

 

Publié en août 2022