Le saviez-vous ? Shangri-La est un lieu imaginaire décrit dans le roman « Lost Horizon » (« Les Horizons perdus ») du Britannique James Hilton, paru en 1933, qui narre les aventures de rescapés d’un accident d’avion réussissant à atteindre une lamaserie utopique aux confins du Tibet. Un lieu suspendu hors du temps aux magnifiques paysages, imprégné de paix et de tranquillité. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Villa Shangrila porte bien son nom : avions, beauté, quiétude, dépaysement… tout y est ! Bienvenue au bout du monde… Pour y parvenir, rien de plus simple : il suffit de remplacer les confins du Tibet par ceux de la lagune Ébrié et de partir à l’aventure le temps d’un weekend ou plus, à une demi-heure à peine d’Abidjan (pensez tout de même à décoller suffisamment tôt pour éviter les embouteillages sur la route de Dabou). La Villa Shangrila se trouve sur le site d’Ivoire Académie, un centre de formation sport-études accueillant quelque 150 pensionnaires auxquels il fournit tous les outils et infrastructures nécessaires pour réussir au mieux. Lovée au bord de l’eau à l’orée d’une parcelle de forêt primaire, près de deux étangs communicants à la surface jonchée de nénuphars, cette jolie bâtisse au toit de paille s’orne des couleurs vives typiques du sous-continent indien et dispose d’une capacité d’accueil d’une petite dizaine de personnes répartie en 6 chambres (dont 2 à l’arrière de la maison) avec salles d’eau, cuisine équipée et spacieux salon donnant sur la piscine et offrant une vue imprenable sur la lagune. Sur place, il est possible de s’adonner à de nombreuses activités sportives (kayak, pêche, pétanque, vélo, volley…) ou délassantes (séances d’aquagym, de yoga ou de massage, à réserver 72h à l’avance), sans oublier l’exploration du site à pied ou à vélo, qui vaut amplement le détour. Outre le parc à ferraille proprement impressionnant que l’on traverse avant d’arriver à destination, on croisera pêle-mêle deux terrains de football drainés de dimensions internationales flanqués de tribunes composées de sièges d’avions recyclés ; l’espace Michel Hidalgo (l’ancien footballeur et entraîneur français s’est d’ailleurs rendu à deux reprises sur place), dédié à l’évènementiel ; le bus 236 – qui a transporté au début des années 2000 des joueurs comme Gervinho –, en cours d’aménagement (2 chambres avec salles de bain, cuisine en extérieur, salon, etc.) ; une paillotte « beerstop » construite à partir d’un bout d’antenne satellite ; de labyrinthiques sentiers de randonnée serpentant à travers forêt, marécages et mangroves, ainsi que la Promenade des Anglais « maison », une digue renforcée bordée de cocotiers et parsemée de sièges de bus orientés vers la lagune qui offre, outre un point de vue magnifique, de bien belles perspectives de balades à pied, vélo ou voiture, et débouche sur le fameux cimetière d’avions réformés (une dizaine en tout), alignés comme les livres d’une bibliothèque le long d’une ancienne piste d’atterrissage où leurs carcasses usées se dressent, hiératiques, entre une végétation sauvage et verdoyante et l’ocre de la terre qui leur sert d’ultime écrin : Boeing 737, DC-10, Fokker 27 et 28, ainsi qu’un Antonov 12, dont certains destinés à être « toilettés » afin d’accueillir les visiteurs et pourquoi pas, à terme, des commodités de type lounge, restaurant-bar et/ou bibliothèque. « [Vous rêviez] d’un autre monde ? » C’est encore possible, et ça se passe ici !

Facebook: Villa Shangri-la

Site: http://www.villa-shangrila.com/

Tel: 0777741522

Publié en décembre 2020