Ivoire Marionnettes : Badrissa Soro tire les ficelles

L’académie Ivoire Marionnettes, mise sur pied par la Compagnie du même nom abrite la seule École d’Art de la Marionnette en Côte d’Ivoire. Elle sera inaugurée d’ici quelques semaines à Abatta. Une perle rare sur le continent et une véritable opportunité pour les jeunes désireux d’apprendre à tirer les ficelles ! Mais pour y arriver, il a fallu une foi infaillible et un travail sans relâche à Badrissa Soro, ce jeune marionnettiste ivoirien qui se rêvait plutôt chanteur.

Badrissa Soro a été formé au Village Kiyi par Wêrê Wêrê Liking. Venu au départ par intérêt pour la musique, il est repéré par cette grande dame de la culture et des arts qui détecte en lui un talent de marionnettiste et décide de l’initier. Badrissa découvre alors que cet art n’est pas assez vulgarisé en Côte d’Ivoire et se rend compte qu’il y a là une place à prendre, contrairement au domaine de la musique, saturé et donc plus difficile à conquérir. C’est le début d’une histoire d’amour entre Badrissa et la marionnette ! Un rapport fusionnel qui lui permet de contenir ses émotions et de s’exprimer librement tout en combinant une multitude de disciplines artistiques (modelage, sculpture, peinture, couture, écriture, danse, musique, théâtre…).

En 2007, après sa formation, Badrissa Soro crée la compagnie Ivoire Marionnettes avec 2 autres membres, Souleymane Koro et Rachelle Goualy. Il en est le président et directeur artistique. D’année en année, la compagnie acquiert de l’expérience, participe à plusieurs cérémonies et spectacles et remporte une multitude de prix et de médailles. Notamment, sa 1ère médaille d’or aux 7èmes jeux de la Francophonie de Nice en 2013, catégorie « Marionnettes géantes ». En 2015, la compagnie met sur pied l’Académie Ivoire Marionnettes avec l’objectif de pérenniser et de vulgariser la culture de la pratique de la marionnette par la formation des jeunes qui souhaitent embrasser ce métier. L’académie est une école d’art de la marionnette, la première dans la sous-région, mise en place en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Ambassade de Suisse en Côte d’Ivoire et l’INSAAC. Chaque 3 ans, 15 jeunes sont recrutés et formés en théorie et pratique (fabrication des marionnettes, danse, écriture, diction, couture, peinture et théâtre). L’académie reçoit également des écoles, donne des cours d’initiation à l’art de la marionnette aux jeunes élèves et organise des stages périodiques adressés à tout public. La 1ère promotion est sortie en 2017 et a représenté la Côte d’Ivoire aux 8èmes Jeux de la Francophonie, à Abidjan où elle a remporté la médaille d’or catégorie « Marionnettes géantes ». Aujourd’hui, l’Académie Ivoire Marionnettes vient de se doter d’un site à Abatta Village, qui abrite également l’École d’Art de la Marionnette en Côte d’Ivoire. Son inauguration est prévue pour fin avril – début mai 2021.

Badrissa Soro est très optimiste quant à l’avenir de la marionnette en Côte d’Ivoire et en Afrique, car nombreux sont les jeunes qui s’intéressent à cet art. La demande de formation est croissante et de nouvelles compagnies voient le jour. Sur le continent, les jeunes s’unissent de plus en plus autour de projets artistiques afin de tisser des ponts entre les pays. Il est à noter que la Côte d’Ivoire occupe une place importante au sein de l’Union Internationale de la Marionnette (UNIMA), la plus ancienne association culturelle fondée en 1929 et basée à Charleville-Mézières, en France. L’UNIMA est représentée dans tous les pays par des centres nationaux et Badrissa Soro préside celui de Côte d’Ivoire. Il a été nommé Président de la Commission Afrique et siège au comité exécutif.

Ivoire Marionnettes

Abatta Village – Bingerville

Tél : 05 05 18 57 95 / 07 59 65 41 11

Face : Ivoire Marionnettes

Mail : ivoiremarionnette@gmail.com

Par Yannick Effoumy

Publié en avril 2021