Skip to main content

Le 06 décembre 2020, Véronique Rieffel et Jean-Paul Mehansio, respectivement opératrice culturelle spécialisée dans les arts du continent africain et du Moyen-Orient et danseur et chorégraphe professionnel, ont organisé une journée portes ouvertes destinée à présenter in situ la Cocoteraie des Arts à Mondoukou, un espace culturel pluridisciplinaire dédié notamment à la promotion de la danse et des arts visuels en Côte d’Ivoire, en lien étroit avec d’autres disciplines comme le théâtre, le slam, le conte, la littérature, la musique et le cinéma. Retour sur la genèse et les développements de ce projet joliment multidimensionnel.

Partant du constat qu’en matière d’offre culturelle tout se concentre à Abidjan, ce tandem franco-ivoirien a eu l’idée d’implanter dans le petit village de Mondoukou un centre pluridisciplinaire qui rayonnera à terme sur les communes de Grand Bassam, Bonoua, Assinie, Port-Bouët, Ayamé, Aboisso, ainsi que dans Abidjan, les quartiers de Marcory, Cocody, Abobo (où depuis 2019, Jean-Paul Mehansio initie les enfants livrés à eux-mêmes à différents types de danses) et Gonzagueville. Le but ? Repérer, encadrer et accompagner les jeunes talents déscolarisés, ainsi que les artistes émergents qui ne bénéficient pas d’outils suffisants pour lancer et structurer leur carrière et se voient souvent contraints d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Ce projet concrétise la vision des associations “On est ensemble” (France) et “Ya fohi” (Côte d’Ivoire), créées en 2017 et 2018 par le couple afin de promouvoir les échanges culturels par le biais de la formation, la création et la diffusion de contenus artistiques entre l’Afrique, le monde arabe et l’Occident. La Cocoteraie des Arts, qui trouve son point d’ancrage dans la conviction que les arts se complètent et s’enrichissent mutuellement, comprendra entre autres équipements une école de danse/théâtre de verdure, une résidence d’artistes (outre leur potentiel, ceux-ci seront sélectionnés en fonction de leur capacité à s’ouvrir à la pluridisciplinarité et à partager leur savoir), une salle d’exposition privilégiant une approche non occidentalo-centrée de l’histoire de l’art (peinture, sculpture, photographie, performance, vidéo, design…), et un lieu de restauration et de détente. Se voulant à la fois vecteur de développement culturel et social, centre de formation et espace de diffusion, et dans l’optique d’asseoir les pratiques artistiques actuelles sur un socle culturel commun, la Cocoteraie des Arts proposera entre autres des ateliers d’initiation à différents types de danses (enfants, adolescents, adultes), des stages à destination des jeunes Ivoiriens en partenariat avec des structures internationales, ainsi que le festival des GADA (Grands ateliers des danses africaines) qui se déroulera deux fois l’an en avril et en décembre. Enfin, partant du principe que rien ne sert de prendre soin de son esprit et de son corps à travers des pratiques artistiques et culturelles si l’environnement dans lequel on évolue est pollué et nocif, cet espace mettra l’accent sur le respect de l’environnement et la question du développement durable, à travers diverses actions liées à la préservation de l’environnement, mais aussi au niveau de la restauration (partenariat avec des coopératives bio) et de l’architecture-même du centre conçu par l’architecte Jean-Marc Lalo, qui privilégiera les matières premières locales, le savoir-faire traditionnel et les énergies renouvelables. Après la création sur fonds propres d’un centre de préfiguration sous forme de maison-galerie d’art, Véronique et Jean-Paul ont lancé le 13 décembre une campagne de levée de fonds grâce à laquelle la première phase des travaux (école de danse et salle d’exposition) devrait pouvoir être menée à bien d’ici quelques mois. 

La Cocoteraie des Arts

Tél : +33 6 72 08 80 97 / 07 68 09 97 30

Facebook : Cocoteraie des arts

Mail : associationyafohi@gmail.com

E. Vermeil