Il a trouvé sa voie à travers le café-cacao, faisant ainsi d’une pierre deux coups ! Rendre hommage à ses parents, acteurs du secteur agricole, en valorisant autrement les fruits de leur labeur et s’exprimer artistiquement en utilisant ces matériaux originaux comme encre de création. BAAB vous fait découvrir le jeune Ulrik Abé, artiste-peintre et ambassadeur du café-cacao en Côte d’Ivoire.

La création artistique, en plus d’être une forme d’expression, est pour Ulrik Abé un véritable exutoire. Alors qu’à une période de sa vie il avait perdu la possibilité de communiquer, absorbé par ses pensées et hanté par ses doutes, il trouva dans l’art une échappatoire lui permettant de combler son mal-être grandissant et sa soif de liberté.

Dès lors, Ulrik entre dans une véritable introspection afin de soulager sa souffrance en la percevant autrement au contact de ses émotions. Il pénètre dans les méandres des questions existentielles qui l’habitent afin d’aboutir à une transformation positive. Morceau par morceau, l’artiste se détache des contraintes, brise les règles et crée son propre langage visuel : intrigant et envoutant. Il trouve dans l’art un moyen d’apaiser ses craintes, ses angoisses et de se rassurer. Sa créativité devient dès lors une belle façon de se reconnecter à la spontanéité, loin des obligations et de la pression sociale. Poussé vers toujours plus de profondeur, engagé dans un processus émotionnel et intellectuel, il manifeste un langage inconscient au moyen d’une expression visuelle expérientielle. À l’aide de matériaux naturels tels que le café, le cacao, l’argile, le sable ou encore la terre, Ulrik Abé donne une coloration et une texture spécifiques à son art.

L’artiste sème ainsi dans ses œuvres toutes sortes d’indices permettant à la fois de cerner sa personnalité, mais aussi de mieux saisir l’influence de l’environnement agricole dans lequel il a évolué. Cette nouvelle approche joue pour lui un rôle déterminant dans la quête de son identité. C’est dans les moments les plus difficiles que l’artiste crée, façonne, construit et déconstruit. La création devient ainsi une étape importante dans sa propre reconstruction. «Les œuvres deviennent comme des photographies de mon âme, qui captent l’essence de mon expérience à ce moment précis». Cette expérience artistique devient pour Ulrik Abé une réelle prise de conscience sur sa capacité à changer et contrôler sa vie : «elle m’offre un moyen d’atteindre une plénitude spirituelle en me procurant un sens et un but, reprendre le dessus et ne pas laisser les turpitudes contrôler mon destin, sa personnalité et ma vision». Enclin à relativiser les aléas de la vie, prêt à surmonter une peur omniprésente d’être jugé et de prendre des risques, l’artiste retrouve la force d’utiliser les critiques pour aller de l’avant. À travers son art, Ulrik Abé espère ainsi partager avec son public cet espoir, celui de vaincre la dépression par l’extériorisation.

Ulrik Abé est un jeune artiste peintre et graphiste ivoirien, issu de la prestigieuse École nationale des Beaux-Arts d’Abidjan. Il obtient le diplôme d’enseignement artistique général en 2012, puis se spécialise en communication graphique avec en prime une licence en 2013, puis un master en 2015. Aujourd’hui il s’accroche à son art originel, la peinture au café et au cacao qu’il nomme « Art’boki » faisant référence à Aboki, premier vendeur de café de rue en Côte d’Ivoire.

Yannick Effoumy

Facebook

Insta