Le plus dur sera de sortir d’Abidjan ! Cette difficulté passée, le reste du séjour sera du pur bonheur. C’est promis! Ce mois-ci, BAAB vous amène à Grand-Lahou pour un week-end découverte au pays des mangroves. On prend la route plein ouest, par la Côtière (bien lisse sur ce tronçon, si, si…) et on avale les kilomètres au fil des palmeraies et des plantations d’hévéas. 2h plus tard, on pose ses valises à l’Hôtel “Le Ravin”, on met ses tongs et on profite… On profite d’abord de la ville… Grand-Lahou est une bourgade tranquille posée en bordure de lagune, au point de rencontre des « 3 ô » (c’est le surnom du département !) : l’embouchure du fleuve Bandama venant du nord, la lagune Tagba et l’océan Atlantique. C’est une ville récente, délocalisée à l’intérieur des terres en 1975 alors que l’ancien comptoir colonial, situé en bordure de plage, était victime de l’érosion maritime et progressivement englouti par les eaux. Les vestiges de l’ancien village (ancienne mairie, ancien hôpital ou mission catholique) sont encore visibles sur le cordon littoral mais sont peu à peu rongés par la mer et le sel. On explore la nature environnante et ses habitants… Grand-Lahou se situe en bordure du parc national d’Azagny. Accessible par la piste (uniquement en 4×4) ou en bateau par la lagune, ce parc est une réserve naturelle de 19 000 ha possédant une flore riche et diversifiée (savane marécageuse, mangrove et palmiers). Le parc est doté de plusieurs points d’observation : Avec un peu de chance, un peu de marche et un bon guide, vous pourrez croiser quelques éléphants, buffles, singes et de nombreux oiseaux dans leur habitat naturel. Pas si fréquent en Côte d’Ivoire ! Une autre occasion de côtoyer (de très près cette fois-ci !) un des habitants du coin, est l’excursion à l’Ile au chimpanzé (au singulier, malheureusement !). En barque sur le fleuve Bandama, partez à la rencontre de Pomso, chimpanzé male de 60 ans, unique survivant d’une famille de 4 singes, décimés par une maladie il y a quelques années. Moyennant quelques fruits, il viendra passer quelques minutes avec vous et prendra la pause qu’il faut pour des clichés inoubliables ! On apprécie le calme de la lagune… A bord d’une pinasse traditionnelle, on se laisse bercer par les eaux paisibles de la lagune Tagba : une balade au cœur de la mangrove, entre les racines entremêlées des palétuviers rouges et les tunnels de verdure où le bateau s’engouffre (les enfants adorent !). On navigue au gré des îles couvertes de cocoteraies et de plantations, des villages de pêcheurs ghanéens aux barques chamarrées ou des chants des gamins pêchant à l’épervier. Un vrai moment de calme et de détente… On se pose enfin au bord de la piscine…de l’Hôtel “Le Ravin”. Ce charmant petit établissement de 14 chambres organisées en “case-bungalows” est le point de chute idéal pour finir la journée. Dans le jardin, ou au bord de la piscine, on profite de la vue imprenable sur l’un des nombreux ravins de Grand-Lahou et on savoure la quiétude des lieux. Un endroit très sympa et abordable, un personnel aimable, accueillant et aux petits soins. Bref, l’endroit parfait pour séjourner à Grand-Lahou. Vous partez quand?

Heyssi

Hôtel le Ravin non loin de la Mairie: 27 23 57 64 25 / 01 03 36 63 66

Publié en novembre 2015

Retrouvez les bonnes adresses citées dans cet article :