Située à 565 km d’Abidjan, Korhogo offre de multiples découvertes, à ceux qui souhaitent s’aventurer au nord de la Côte d’Ivoire. Riche d’un artisanat traditionnel encore authentique, la région a su conserver, à travers les mains de ses artisans, une identité culturelle forte. Suivez notre guide du mois, Lucie Raynal du blog Mondalu pour une balade de village en village à la rencontre des détenteurs de ces savoir-faire ancestraux. Vous risquez d’être surpris et vous pourriez même y trouver des idées pour vos futurs cadeaux de Noël !

Les perles de Kapélé : À Kapélé, les hommes se regroupent bien souvent sous une toiture, autour de billes en argile. Après les avoir fait sécher et cuire, ils utilisent des couleurs et des pigments naturels pour transformer ces morceaux de terre en perles. Traditionnellement utilisées pour les grandes occasions, elles sont aujourd’hui vendues sur les marchés et aux touristes. De véritables petits trésors… le plus dur, sera de choisir !

Les tisserands de Waraniéné: Waraniéné est réputé pour ses tisserands. Installées au cœur du village, les femmes filent le coton, tandis que les hommes tissent de longues bandes. Elles seront ensuite reliées entre elles pour la confection de nappes ou boubous. De longs métiers à tisser sont installés vous pourrez observer l’impressionnante dextérité et la rapidité des hommes qui passent leur journée à tisser.

Fakaha et ses toiles: Fakaha a été rendu célèbre par Picasso qui, venu chercher l’inspiration, s’est retrouvé dans ce petit village. Les toiles que l’on appelle « toiles de Korhogo » sont en réalité peintes ici. On peut y rencontrer et observer les artisans qui composent leurs oeuvres en utilisant de la teinture naturelle. Et si vous avez de la chance, vous pourriez même découvrir la toile peinte par Picasso lui-même !

Les sculpteurs de Koko Koko est un quartier de Korhogo, non loin de la Grande Mosquée. Les artisans y possèdent chacun un petit réduit et une galerie pour y exposer leurs oeuvres. Du masque passeport à la grande statue de Calao, le choix est varié et coloré. Prévoyez un peu de temps, car les artistes ne manqueront pas de vous expliquer la signification de chaque sculpture !

Le beurre de karité de Korhogo Bien que la majorité des artisans soit des hommes, les femmes jouent un rôle primordial dans la fabrication du beurre de karité. Vous pourrez rencontrer ces mères de famille à la coopérative de Korhogo. Chacune des étapes de la confection du beurre vous sera expliquée par le guide : un travail physique demandant beaucoup de patience et d’énergie pendant tout le processus de transformation, de la graine au beurre de karité. L’avantage est que rien ne se perd, tout s’utilise !

Texte et photos Lucie Raynal

(www.mondalu.com/ Tel: 07 07 11 61 10)

Publié en décembre 2019