En septembre, j’ai eu la chance et l’opportunité d’assister à la translocation de l’éléphant Ahmed qui, depuis plusieurs mois, errait aux abords de Guitry dans la région de Divo. Ce pachyderme solitaire, ayant quitté son troupeau il y a quelques années, se promenait dans les environs à la recherche de nourriture. Ces derniers temps, Ahmed a beaucoup fait parler de lui ! D’abord, à cause d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrant l’animal en train de “jouer” avec un homme à terre et son vélo, puis suite aux différents engins à moteur qu’il a détruit. Pour éviter de lui faire du mal et de causer plus de dégâts à la population, les autorités ivoiriennes ont décidé d’agir vite. Le Ministère des Eaux et Forêts a réussi à transporter l’animal de Guitry vers la réserve naturelle protégée du Nzi River Lodge dans les environs de Bouaké. Cette mission périlleuse a nécessité l’intervention d’un spécialiste vétérinaire pour endormir l’animal, d’une centaine d’hommes et d’une logistique spécifique. Aujourd’hui, Ahmed est sain et sauf et a retrouvé son environnement naturel. Pour autant, l’éléphant de Côte d’Ivoire reste une espèce animale en danger avec seulement environ 300 spécimens répertoriés. Il faut coûte que coûte les protéger et la récente translocation d’Ahmed est un véritable espoir pour les siens.

Nader Fakhry

Publié en octobre 2020