Skip to main content

Elles sont jeunes, belles, intelligentes et très endurantes. Afin de hisser le rugby féminin ivoirien au sommet des podiums, elles ont décidé d’unir leurs forces telles une seule femme sous la bannière des Amazones. Rencontre avec ces sportives hors du commun.

Aïcha Sékongo, 21 ans, étudiante à l’INJS, capitaine de l’équipe féminine senior, très combative avec un mental de gagneuse. Nambalo Cissé, jeune joueuse du club ORCAS, très motivée, dotée d’une bonne technique dans le jeu et d’une agilité sans faille. Naéman Assi, 15 ans, joueuse prometteuse du CRAC, déterminée, super combative et ne se laissant pas abattre facilement. Voici trois profils assez représentatifs de la cinquantaine de filles que comptent Les Amazones, l’une des équipes féminines de rugby de Côte d’Ivoire. Cette équipe, fusion des clubs Olympique Rugby Club d’Abobo – Soghefia (ORCAS) et du Cocody Rugby Abidjan Club (CRAC) a vu le jour le 13 septembre 2019 grâce au fonds PISCCA octroyé par l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire. L’objectif principal de ce fonds étant de faire du sport un vecteur d’insertion, de cohésion sociale et de développement durable en Côte d’Ivoire. Cette subvention a permis au CRAC, porteur du projet d’accroître sa notoriété et sa capacité d’action notamment pour accompagner le rugby féminin national en collaboration avec le club ORCAS. 

Leur parcours

Depuis le début du projet, les membres des Amazones s’entraînent tous les vendredis au Lycée Classique de Cocody. En février 2020, elles participaient pour la première fois à un grand tournoi international, le WARYTT (West Africa Rugby Youth Talent Tournament) organisé par la structure Smart Sport, où elles terminaient 3èmes en battant l’équipe sénégalaise de S’en Fout Le Score. Une très belle expérience pour ces jeunes filles qui venaient à peine de se connaître. 

À la suite du WARYTT, l’objectif majeur de cette jeune équipe était de remporter le grand tournoi national du CRAC, organisé chaque début avril à Abidjan. En raison de la crise sanitaire, le tournoi a été annulé et leurs activités sportives ont dû cesser brutalement. Leurs entraînements ont finalement repris en septembre et depuis lors, elles ont participé à un stage fermé à Ivoire Académie en compagnie de 48 autres filles. À l’issue de ces 2 jours de travail intense, elles ont participé à un tournoi féminin organisé par la Fédération Ivoirienne de Rugby et ont fini victorieuses dans les catégories U16, U18, et 1 défaite – 1 victoire avec les seniors. Pour 2021, Les Amazones visent la tête des tournois du WARYTT et du CRAC et à long terme, une intégration massive à l’équipe nationale féminine ivoirienne.

Le CRAC, porteur du projet

Depuis 2015, le CRAC s’est positionné progressivement, comme un acteur incontournable dans le paysage du rugby ivoirien avec notamment pour mission de promouvoir et développer le rugby ivoirien et africain. Parmi ses actions les plus significatives, on compte la création d’une école de rugby, l’organisation d’un tournoi national, la relance du championnat des écoles de rugby ivoirien, une vie et des activités de club. La dynamique du CRAC a forcé la reconnaissance de la Fédération Ivoirienne de Rugby, Rugby Afrique et World Rugby. Les liens du staff avec l’extérieur et leur connaissance du rugby les ont conduits à porter un regard particulier sur le rugby féminin, en guise de levier extraordinaire pour le développement de la discipline. L’autre motivation essentielle est que le sport féminin est une solution aux problématiques liées au développement et à l’émancipation de la jeune fille (éducation, santé, insertion sociale et professionnelle). Le projet de l‘équipe Les Amazones est donc la résultante de ces 2 enjeux majeurs.

Lycée Classique de Cocody

Tel : 05 54 68 54 07 / 07 57 78 79 43