Skip to main content

Lost In The Trap : it’s not a regular party !

Connaissez-vous la trap, ce courant musical issu du Dirty South ayant émergé au début des années 2000 dans le sud des États-Unis ? Depuis un peu moins d’un an, sous la houlette d’un petit groupe d’amateurs, ce dérivé du rap et du hip-hop popularisé par tout un courant de Djs fait son chemin à Abidjan et rallie de plus en plus de monde, à l’occasion des soirées « Lost in the trap ». Un événement signé Bain de Foule Studio, auquel on doit notamment le phénomène Sunday.

L’idée de ce concept est partie d’un constat : à Abidjan, on entend de tout et on danse sur tout, mais les soirées et les fêtes restent souvent trustées par les musiques urbaines ivoiriennes et l’afrobeat. Si la capitale économique s’ouvre depuis quelques années à l’électro et l’afrotrap, il semble que le rap, qui a pourtant connu quelques belles heures dans les années 1990, n’y ait jamais vraiment pris. La donne est en train de changer avec l’irrésistible ascension du rap ivoire, et récemment, de nombreux rappeurs français comme Maître Gims, Ninho, Koba LaD, Niska et Kaaris et Youssoupha, ont fait de Babi leur base arrière, profitant de la rapide réouverture des salles de spectacles et autres lieux d’« enjaillement » pour venir retrouver la chaleur du public en présentiel. Chaleur et enjaillement, c’est bien ce dont il est question lors des « Trap Nights » : des soirées hautement inflammables à l’ambiance « total US » et dancehall, où des centaines de nighteux mettent le feu au dancefloor sur des sons américains et internationaux, l’universalité de ce style musical fédérant des foules issues de tous horizons (Côte d’Ivoire, France, Liban, Sénégal, Ghana, Corée…). Après 9 éditions au Bazaar, « LTTN » a pris ses quartiers au Yelam’s à Treichville, et déjà accueilli de prestigieux Djs et guests : outre les incontournables Black Charles, Jeune Lio, Mel V et les Djs résidents Saint Kacp et Nmags, on a ainsi pu apprécier aux platines des pointures comme Almxght, Dj Sox, Ultrxins, Mahōro, Durmalick, Yudini, ainsi que les prestations des artistes Himra, Tchaikabo, Kadja ou encore Tripa Gninin. Restez connecté pour le prochain rendez-vous : Treichville va de nouveau s’embraser d’une vibe unique en son genre !

Lost in the trap

De 22h à l’aube au Yelam’s. (3 000 FCFA) ou sur place le jour J (5 000 FCFA)

Tickets en prévente sur baindefoule-studio.com

Face : Lost in the trap

Insta : lost.in.ttrapnight

Par E.Vermeil

Publié en juin 2021