Skip to main content

Le Waïmea : une valeur (toujours aussi) sûre !

Passé aux mains de nouveaux propriétaires en début d’année, le Waimea continue de miser sur les atouts qui font son succès depuis bientôt 30 ans. Au menu : toujours autant de gourmandise avec les fameuses crêpes et galettes bretonnes accompagnées de leurs bolées de cidre, mais aussi des viandes, poissons, salades et nombreux autres délices maison, la même ambiance familiale, et plusieurs surprises en cours de préparation, pour le plaisir des petits et des grands.

Si l’esprit reste inchangé, l’établissement évolue et s’adapte à son époque par subtiles touches. Côté jardin, le frangipanier qui marque l’entrée des lieux est désormais mis en valeur par une agréable terrasse en bois clair parsemée de fleurs odorantes sur laquelle il fait drôlement bon se poser quand le beau temps est de la partie. D’ici la rentrée, elle devrait accueillir un bar d’extérieur et 7 tables, pour une capacité totale de près de 30 places. Des serveurs débonnaires à l’indispensable Chef cuisinier, l’équipe, menée par la douce Céleste, est elle aussi restée la même, ainsi que le menu et l’intérieur de l’établissement, avec son bar vintage et sa salle de restaurant ornée de discrètes touches de couleur et d’éléments de décoration empruntés à la surf culture. Côté cuisine, rien à redire : des galettes classiques à celles glanant leurs saveurs aux quatre coins du monde en passant par les carpaccios, les burgers, les pièces du boucher (dont un Tartare de bœuf à tomber) et les délices de la mer (dés de bar miel et soja, Tartare de thon au gingembre, soja, coriandre…), le bonheur est définitivement dans l’assiette, avec des suggestions renouvelées chaque mois et des signatures maison fines et maîtrisées, qui raviront les becs salés (mention spéciale à la fameuse purée de patates douces au gingembre) comme sucrés (une crêpe spéculoos-caramel au beurre salé dont vous nous direz des nouvelles !). Les temps changent, la valeur reste. Un incontournable !

Toutes les infos sur le Waïmea

Par E. Vermeil

Paru en juin 2021